Le cancer aux Territoires du Nord-Ouest

Le cancer est la principale cause de mortalité aux TNO et dans le reste du Canada. Entre 2001 et 2010, on a diagnostiqué en moyenne 111 nouveaux cas par année aux TNO, et le cancer a causé environ 25 % de tous les décès. Évidemment, ces données sont inquiétantes pour nos collectivités. 

Alors que les résidents des TNO vivent plus longtemps et que la population vieillit, nous pouvons nous attendre à voir le nombre de cas de cancer augmenter. En outre, plus les Ténois subiront des tests de dépistage du cancer, plus nous pourrons détecter les cas de la maladie. Une détection du cancer précoce est une bonne chose, car elle permet une plus grande probabilité de guérison avec des traitements simples. 

L’incidence du cancer fait référence au nombre de personnes à qui on diagnostique un cancer chaque année. L’incidence du cancer aux TNO, tous types de cancer confondus, est la même que dans le reste du Canada. Cependant, le taux de cancer colorectal est plus élevé aux TNO qu’ailleurs au pays. En revanche, le cancer de la prostate n’est pas aussi fréquent aux TNO qu’à l’échelle du Canada, bien qu’il constitue l’un des plus courants chez les hommes ténois, avec le cancer colorectal et le cancer du poumon. Chez les Ténoises, les cancers les plus souvent diagnostiqués sont le cancer du sein, le cancer colorectal et le cancer du poumon. 

Les cancers colorectal, du poumon, du sein et de la prostate sont les causes de décès par cancer les plus courantes chez les Ténois. La mortalité liée au cancer fait référence au nombre de décès causé chaque année par le cancer. En comparaison avec les hommes canadiens, les hommes des TNO meurent beaucoup moins du cancer, tous cancers combinés. Les femmes des TNO ont un taux de mortalité semblable aux femmes du Canada. En revanche, si on ne tient compte que des cancers colorectal et du poumon, plus de femmes succombent au cancer aux TNO qu’ailleurs au Canada. La mortalité attribuable au cancer colorectal est également plus élevée chez les hommes des TNO qu’ailleurs au Canada.  

En moyenne, de 2001 à 2010, 45 personnes sont mortes du cancer chaque année.  

En général, on constate une diminution du nombre de Ténois qui succombent au cancer chaque année. Tous types de cancers combinés, il n’y a aucune différence significative entre les Dénés, les Métis, les Inuits et les non-Autochtones des TNO.

Les facteurs de risque aux TNO 

La cigarette cause plus de 85 % des cancers du poumon au Canada et constitue une cause directe ou indirecte de plusieurs autres cancers, notamment les cancers colorectal, du col de l’utérus, du sein ou de la prostate.

Aux TNO, 53 % des résidents des petites collectivités sont fumeurs, comparativement à 29 % dans les centres régionaux et à 23 % à Yellowknife. Les résidents autochtones s’autodéclarent fumeurs à 51 %, contre 18 % de non-Autochtones fumeurs. Aussi, les gens qui vivent à Yellowknife réussissent à arrêter de fumer dans une proportion supérieure à ceux qui habitent une petite collectivité (44 % contre 27 %). 

Tableau 2 : taux d’abandon du tabac chez ceux qui ont déjà fumé (2002-2012)

L’alcool est également associé à un risque accru de cancer, notamment les cancers du sein et du tube digestif. Les résidents de Yellowknife boivent plus fréquemment que ceux des autres collectivités des TNO. Toutefois, la proportion de buveurs qui boivent avec excès au moins une fois par mois est plus grande dans les petites collectivités qu’à Yellowknife (55 % comparativement à 35 %). On dit qu’une personne boit avec excès lorsqu’elle consomme cinq boissons alcoolisées ou plus en une seule séance. La consommation excessive d’alcool au moins une fois par semaine est plus fréquente dans les centres régionaux qu’à Yellowknife (21 % comparativement à 12 %). 

Le régime alimentaire peut jouer un rôle important dans la protection contre le cancer. Les aliments que nous mangeons peuvent influencer notre risque de développer la maladie. Environ 30 % de tous les cancers sont liés à ce que nous mangeons et buvons. Aux TNO, seulement 36,6 % des résidents âgés de 15 ans et plus mangent les cinq portions quotidiennes de fruits et légumes recommandées dans le Guide alimentaire canadien. Il est important de maintenir une alimentation saine et équilibrée. 

Registre du cancer des TNO 

Depuis 1992, le Registre du cancer des TNO nous fournit des renseignements provenant de nos collectivités sur les cas de cancer et de tumeurs précises qui affectent notre population. 

Les TNO dépendent souvent des Services de santé de l’Alberta pour les services de diagnostic en laboratoire, les références médicales et d’autres services médicaux. La plupart des patients atteints d’un cancer sont diagnostiqués ou traités en Alberta. Depuis 2007, le Registre du cancer des TNO a collaboré avec les Services de santé de l’Alberta pour améliorer les données des TNO relatives au cancer. Le Registre du cancer des TNO exerce un suivi de tous les cas individuels et collecte toutes les données cliniques pertinentes. Ces renseignements ont été utilisés pour produire le document Un aperçu du cancer aux Territoires du Nord-Ouest de 2001 à 2010.  

Parcours de soins en cas de cancer aux TNO